Sommaire

Pour surélever la toiture, créer des combles aménageables ou tout simplement la moderniser, des travaux peuvent être entrepris sur votre charpente. La rénovation ou la modification de charpente sont parfois les solutions les moins onéreuses.

 

 

Modification charpente : des solutions sur mesure

Plusieurs modifications peuvent être entreprises sur une charpente :

  • Aménagement de combles perdus en combles aménageables.
  • Rehaussement de toiture : une hauteur sous plafond de 1,80 m est un minimum pour aménager des combles, l'idéal étant une hauteur de 2,20 à 2,50 m.
  • Renforcement de la charpente après traitement.
  • Création d'un chevêtre ou d'une trémie.
  • Modification de la pente.
  • Allègement de la charpente, etc.

Un professionnel est souvent requis pour effectuer ces travaux, car ils demandent une grande maîtrise de la réalisation : c'est une intervention lourde qui comporte de nombreux risques.

Lire l'article Ooreka

9f68a724-507a-47c8-9ec2-2d936100c037.png

Modification d'une charpente traditionnelle

Pour les combles d'une charpente traditionnelle, il convient de modifier les fermes. Pour cela, on crée un entrait haut boulonné et on rajoute des jambes de force.

Une fois ces changements réalisés, on peut alors couper l'ancien entrait et le poinçon afin de libérer l'espace. Les charpentes, ressemblant à des W, deviennent ainsi des charpentes de type « diamant » en forme de M.

Les fermes en lamellé-collé offrent une portée supérieure, ce qui permet de se passer des jambes de force : on libère donc encore plus d'espace.

D'autres possibilités existent, comme les poutres « techniques » :

  • Le Parallam : il a une portée 15 m.
  • Les poutres Kerto.
  • Les poutres TJI.
  • La poutre Nail web :
    • Elle est composée d'une âme en acier galvanisé traité époxy et pressée entre deux membrures de bois résineux raboté et traité.
    • Elle offre une souplesse d'aménagement puisqu'elle est construite par le dessus et n'amène pas de poussée horizontale.
    • Les chevrons ne sont pas porteurs.
    • Elle ne pèse que 1 à 2 kg au mètre linéaire.

On trouve parfois un mur de refend au milieu du comble : celui-ci est destiné à supporter la charpente en son centre. Il peut être démoli une fois les modifications effectuées, mais peut également être conservé dans un but esthétique.

Modification d'une charpente industrielle

Pour rappel, la charpente dite « industrielle » est constituée uniquement de fermettes qui reçoivent les linteaux ou les voliges. Les fermettes industrielles sont reliées entre elles par des entretoises, des contreventements et des barres anti-flambement qui assurent la stabilité de la charpente. Les assemblages au niveau des articulations sont faits par des connecteurs métalliques.

Les modifications seront donc entreprises différemment : il convient dans ce cas d'utiliser des poutres autoporteuses. Les arbalétriers des fermettes sont renforcés, et un entrait est installé.

Ces poutres autoporteuses sont obligatoires pour supporter le poids de la charpente. Elles soutiennent le plafond ainsi que le plancher créé.

Informations à fournir avant de commencer les travaux

Avant de commencer les travaux, certaines formalités sont à respecter auprès de l'administration et du professionnel.

Déclaration ou permis ?

Pour refaire une toiture existante :

  • Sans changement de pente ni de matériau d'origine : une déclaration de travaux suffira. Celle-ci est à faire auprès de votre mairie.
  • En cas de modifications (pente, matériaux) : un permis de construire est obligatoire. Ce permis se demande également à la mairie du lieu des travaux sous pli recommandé avec accusé de réception. Il vous sera ensuite délivré un récépissé vous notifiant :
    • la date et le numéro d'enregistrement de la demande ;
    • le délai d'instruction, qui est de 2 mois : si vous ne recevez pas de courrier dans ce délai, l'acceptation du permis devient tacite.

Informations à donner au pro

En faisant appel à un spécialiste, même pour un simple devis, ces informations vous seront réclamées :

  • le nombre de fermettes de votre charpente ;
  • l'épaisseur de ces fermettes ;
  • l'entraxe des fermettes ;
  • la hauteur maximale entre le faîtage et le plancher ;
  • la longueur et la largeur entre les fermettes par rapport au sol ;
  • le modèle et l'épaisseur des murs porteurs ;
  • la largeur extérieure de la maison ;
  • éventuellement quelques photos.

Problèmes liés à la modification d'une charpente

Faire modifier sa charpente par un professionnel est nécessaire si l'on souhaite éviter les problèmes. Vous trouverez dans le tableau ci-dessous les problèmes rencontrés lors de modifications hasardeuses :

Problèmes rencontrés Explications
Déformation de charpente :
  • Fuite du toit.
  • Déformation ou rupture de la cheminée.
  • Déformations des fermettes mal posées, etc.
  • Défaillance d'une pièce.
  • Suppression d'une pièce essentielle.
  • Défaillance des fixations.
  • Mauvais contreventement.
Effondrement de la charpente :
  • Arrachement de la couverture (suite au vent, etc.).
  • Écroulement des pièces de soutien.
  • Défaillance d'une pièce, notamment les arbalétriers).
  • Barre anti-flambage mal répartie.
  • Barre anti versement.
Déformation ou fissuration des cloisons et des planchers
  • Défaillance d'une pièce.
  • Défaillance des fixations : clous et vis en nombre insuffisant, trop courts ou implantés trop près du bord, etc.
  • Solives sous-dimensionnées.
  • Solives non entretoisées.

Réduire les risques lors d'une modification de charpente

Pour éviter ces problèmes, il convient de suivre certaines règles essentielles :

  • respecter les charges ;
  • respecter les normes sur la qualité des bois ;
  • respecter les modalités de calcul et les déformations acceptables ;
  • respecter les dispositifs permettant d'assurer la stabilité (contreventement, anti-flambement, etc.) ;
  • assurer la fixation des fermettes par sabot ou connecteur.

Il faut noter que la charpente peut être atteinte de pathologies dues :

  • à son vieillissement ;
  • à l'altération de certaines parties d'ouvrage par des champignons ou des parasites.

Les mêmes précautions (respect des charges, normes sur la qualité du bois, respect des calculs, fixation, etc.) doivent également être prises lors :

  • de la création des trémies nécessaires à l'escalier d'accès aux combles ;
  • de la création des trémies et chevêtre des lucarnes ou des fenêtres de toit.

Prix modification charpente

Afin de vous aider dans votre projet de modification de charpente, nous vous proposons une fourchette de prix des différents aménagements possibles :

Type de travaux Prix
Modification charpente industrielle en charpente traditionnelle 12 × 8 m Comptez entre 25 000 € et 30 000 € tout compris :
  • reprise charpente ;
  • plancher ;
  • isolation ;
  • électricité ;
  • chauffage.
Isolation : entre 4000 € et 6000 € selon surface.
Placoplatre (création mur et cloisons) : entre 500 € et 1 000 € selon surface.
Surélévation charpente 12 × 8 m soit une pièce de 40 m2 loi Carrez Comptez environ 35 000 € tout compris :
  • reprise charpente ;
  • plancher ;
  • isolation ;
  • électricité ;
  • chauffage.
Maçonnerie seule : 9000 €
Dépose et repose de charpente : 6 000 €
Menuiserie + escalier : 4 500 €

Electricité : Environ 1500 €

Charpente

Charpente : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur la conception, les matériaux et les chantiers
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Organisation des travaux

Sommaire

L'installation d'une charpente neuve

Norme charpente Calcul charpente Construction charpente
Voir 1 article de plus

La rénovation d'une charpente

Rénovation charpente

La modification d'une charpente

Modification charpente Renforcement de charpente

A quel professionnel faire appel ?

Charpentier

Ces pros peuvent vous aider